Logo AnSoEPS copie
 
 
 
 
 
 
Etirements

etirements en vidéos

Voici une vidéo d'étirements matinals mais qui peuvent être réalisés également à la fin de chaque séance.
 

Pourquoi s'étirer ?

Les étirement ont principalement 3 conséquences sur l'organisme :
- « endormir » les récepteurs présents sur les muscles, ceux-là même qui contrôlent la douleur. C'est comme si on "cachait" la douleur musculaire.
- diminuer la circulation sanguine dans les muscles, réduisant entre autres l'apport en oxygène, hors le muscle en a besoin pour fonctionner, en particulier pendant un effort.
- améliorer l’élasticité musculaire.
Compte tenu de ces fonctions, oui il faut s'étirer mais pas n'importe comment et surtout pas à n'importe quel moment. Car s'il est mal réalisé ou au mauvais moment par rapport à la pratique d'un sport, un étirement peut entretenir, voire même provoquer, des lésions musculaires. En revanche, en diminuant la raideur des muscles, certains exercices de stretching bien exécutés, encore une fois au bon moment, permettent d’amplifier les mouvements et de se sentir mieux dans son corps.
On l'a vu, l'étirement réduit notamment l'apport en oxygène dans le muscle et, s'il est moins oxygéné, le muscle risque d'être moins à même de répondre à l'effort demandé pendant la pratique sportive. Et si, en plus, un étirement "cache" les douleurs - au risque de les aggraver pendant la séance - il est évident qu'il n'est pas recommandé de les réaliser avant un effort, s'il s'agit d'un étirement passif, sans mouvement. A contrario, un étirement dynamique peut être effectué avant l'effort, en douceur, pour parfaire l'échauffement (exemple de l'étirement balistique, sous forme de gestes allers-retours).
Et après le sport alors ? Là encore, soyons prudent. "S'étirer après un effort intense va offrir la possibilité d'aller dans des amplitudes plus importantes qu'à froid. Cela peut potentiellement entretenir des lésions musculaires, si ce n'est les aggraver" prévient notre kinésithérapeute. En plus, rappelez-vous, l'étirement réduit la circulation sanguine et c'est justement le sang qui permet la cicatrisation musculaire, garante de la récupération... S'étirer après un effort intense est donc aussi déconseillé.
Alors, que dois-je faire ? "Le mieux est encore de s'étirer à distance d'un effort pour entretenir votre mobilité globale" conclut M. Almoyner.
Vous pouvez aussi vous étirer juste après une activité sportive, si et seulement si celle n'a pas été trop intense. Après la séance, les étirements doivent être courts et de faible intensité, pour redonner leur longueur initiale aux muscles qui se contractent à l’effort.
 
 
 
Image2
Image4
 
Deltoide
voici quelques exercices pour etirer les muscles principaux